L'intégrale Barclay de Nicole Rieu, la « voix céleste » des années 70


Dans la collection « Chansons tendres », voici Nicole Rieu, avec 50 titres enregistrés au cours de ses années Barclay (1974-1979). La chanteuse, considérée comme « la plus belle voix de la chanson française des années 70 », débute sa carrière discographique à la fin des années 60, sur le label Disc'AZ. Signée par Lucien Morisse, elle enregistre six titres arrangés par Jean Musy, qui ne figurent pas sur ce double CD, entièrement dévolu aux années Barclay.

Nicole se fait connaître en 1973 avec deux chansons, destinées à une autre interprète, d'une comédie musicale (Attention), prévue au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Le spectacle ne se montera pas, mais le 45 tours sort avec Je suis et Dedans, dehors, deux chansons aux paroles signées Mitzi Bravine (musique de Jean-Pierre Mirouze et André Georget), bien dans l'air du temps, encore dans la mouvance hippie, entre retour à la nature et quête de spiritualité (elle en enregistrera aussi une version anglaise, I am)... « Cette comédie musicale avait un parfum d'écologie avant l'heure, confiait Nicole Rieu en 1994. Elle traitait des problèmes de pollution, des déchets, de la ville, de surconsommation, de liberté et de nature... [...] Elle avait tout pour marcher en traitant de thèmes similaires à Starmania... cinq ans auparavant ! »

En 1975, Nicole Rieu représente la France au concours de l'Eurovision avec Bonjour à toi l'artiste, une chanson de Pierre Delanoë et Jeff Barnel, arrangée par Jean Musy, qui sera classée quatrième.

Parfois, Nicole écrit paroles et musiques de chansons comme La mandarine, Les riens de la vie, J'ai pas changé, j'ai grandi, Quinze ans hier. Ou avec Serge Sala, son compagnon d'alors (L'enfant qui viendra, Naissance, C'est pas un problème, Professeur mal au cœur). On lui fait enregistrer des adaptations de chansons américaines (Ma maison au bord de l'eau, Je m'envole, L'immigrant, En courant) et en 1977, Pierre Grosz et le compositeur québécois Paul Baillargeon lui concoctent l'album « Si tu m'appelles... »

En 1978, elle participe à la comédie musicale « Rêve de Mai » – qui ne sera jamais montée – avec deux chansons écrites par Simon Monceau et Didier Marouani, parmi les plus réussies du double album édité par Philips (Les enfants de Mai et Les gens se sont mis à parler). Simon Monceau lui écrira aussi plusieurs titres du dernier album Barclay paru en 1979 (Premier cri de femme, Je n'ai pas pris son nom, Les hommes heureux, La goutte d'eau).

Nicole Rieu : un regard inoubliable, une « voix céleste » ... et 50 titres à redécouvrir à l'aune de cette belle profession de foi : « Je m'envole quand on veut m'enfermer [...] J'ai besoin de rêver / Je ne vends pas ma liberté... »

R. B.

Disponible sur le site de Marianne Mélodie

Site Nicole Rieu : http://nicolerieu.com

Nous contacter

Tél : 01 64 21 63 52

je.chante@wanadoo.fr

  • Facebook Long Shadow
  • Google+ Long Shadow
  • LinkedIn Long Shadow
  • Twitter Long Shadow

© 2020