Entretien avec Jean Dréjac : « Il y a eu une période heureuse où il y avait vingt chansons française

C'est à l'âge de dix-sept ans que Jean Brun, né le 3 juin 1921 à Grenoble d'un père gantier (les Gants Perrin), entend le premier disque de Trenet. C'est la révélation. Un de ses amis, Roland Léonar (futur partenaire de Mistinguett puis directeur du Moulin Rouge) le parraine pour entrer dans une « société » de chanteurs amateurs, Cinfonia. Il apprend Y a d'la joie qu'il interprète dans l'émission Les jeudis de la jeunesse. Reste à trouver un nom de scène : pourquoi ne pas condenser ses trois prénoms : Jean, André, Jacques ?... En 1938, Jean Dréjac gagne dans sa ville natale un concours pour débutants organisé par Radio Cité. Il « monte » à Paris, auditionne et est engagé au Petit Casino, caf

Entretien avec Gilbert Dall'Anese, musicien sur le film "Les Jeunes Loups"

« J’ai toujours été très instable dans mon métier, ce qui m’a permis de faire tout ce que j’ai fait… » Retrouvé grâce à son site, Gilbert Dall’Anese a bien voulu évoquer le tournage des Jeunes Loups et retracer sa carrière de musicien... Comment vous êtes-vous retrouvé sur le tournage du film Les Jeunes Loups ? À l’époque, je faisais partie d’un groupe anglais qui s’appelait The Krew. Nous jouions au Bilboquet, rue Saint-Benoît. Et sans fausse modestie, je dois dire que The Krew était un des meilleurs groupes parisiens du moment, tous les musiciens venaient nous écouter le soir… Notre réputation est arrivée aux oreilles de la production et c’est comme ça que nous avons été engagés pour tourn

Les Troubadours : entretien avec Franca di Rienzo

Le label Magic Records vient de publier une compilation des Troubadours, avec 25 titres enregistrés entre 1965 et 1968 chez Disc'AZ. L'album s'ouvre sur Le vent et la jeunesse, leur grand succès de 1967, présent ici en versions mono et stéréo. Pour l'occasion, nous mettons en ligne cette interview de la chanteuse Franca di Rienzo parue EN AVRIL 2009 dans JE CHANTE MAGAZINE n° 4. « Le folklore est l’expression du génie populaire. Les Troubadours parcourent le monde et chantent des mélodies qu’ils ont choisies pour vous. Pour eux, le folklore n’a pas de frontières. Il peut être un trait d’union entre les hommes car la musique et le rythme sont langage universel, simple et direct. » La préface

Les faux Anglais

Du milieu des années 60 au début des années 70, nombreux furent ces « faux groupes anglais » à avoir fait les beaux soirs des discothèques.

Gilbert Bécaud à Sfax, Tunisie, en 1954

En 1954, quand, au tout nouveau théâtre de Sfax, la venue de Gilbert Bécaud fut annoncée, le jeune chanteur encore débutant était déjà précédé par sa réputation. Certains l’appelaient « Monsieur Dynamite », d’autres « le Champignon atomique », ou « Monsieur 100.000 volts. » En effet, nous savions que lors de son premier passage à l’Olympia des fauteuils avaient été cassés tant l’enthousiasme était à son comble ! Pourtant, il ne passait qu’en première partie, la vedette était alors Lucienne Delyle ! Aussi nous l’attendions tous avec une impatience frénétique et, en cours de recréation, l’on ne parlait que de cela. Il n’était pas question de rater son concert pour rien au monde. (Étant pension

Nous contacter

Tél : 01 64 21 63 52

je.chante@wanadoo.fr

  • Facebook Long Shadow
  • Google+ Long Shadow
  • LinkedIn Long Shadow
  • Twitter Long Shadow

© 2020